La diminution progressive mais lente de la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans notre archipel se confirme depuis deux semaines. Les nouveaux cas positifs s’élevaient au 30 mai à 222 nouveaux cas, le taux de positivité est de 5,9 % et le taux d‘incidence est 91 pour 100 000, toujours au-dessus du seuil d’alerte, avec une proportion majoritaire de cas de variants anglais détectés. 26 personnes étaient hospitalisées en réanimation Covid et 51 en service de médecine, ce qui démontre que l’activité hospitalière reste encore importante. Afin de maintenir, voire d’améliorer significativement, le recul de la propagation de l’épidémie et de préserver les capacités du système hospitalier, il est important de respecter strictement les règles de distanciation, le
port du masque et les gestes barrières.

Dès jeudi 3 juin, les mesures suivantes entreront en vigueur :
 Le couvre-feu passe de 19h à 20h jusqu’à 5h du matin ;
 Les réunions électorales en plein air et limitées à 50 personnes sont autorisées.

A partir de samedi 5 juin, les mesures suivantes entreront en vigueur :
 La réouverture des terrasses des restaurants limitée à une jauge de 50% est autorisée dans le respect du protocole strict mis en place en lien avec les restaurateurs ;
 La reprise des compétitions et entraînements des sportifs à huis clos est autorisée ;
 La réouverture des musées, salles de cinéma et théâtres limitée à une jauge de 50% est autorisée.

Ces nouvelles mesures entreront en vigueur jusqu’au mercredi 16 juin inclus.

Le préfet réitère son appel au recours au télétravail le plus large possible dans les entreprises et les administrations publiques guadeloupéennes à l’instar des dispositions prises dans ses services dès lundi 19 avril.

Pour rappel, le port du masque est obligatoire dans l’espace public pour tout groupe de plus de 3 personnes âgées de plus de 11 ans y compris lors de rassemblements revendicatifs et mouvements sociaux

La vaccination est la meilleure solution pour sortir de la situation difficile dans laquelle l’épidémie nous place. Ouverte sans prise de rendez-vous préalable à la population majeure de Guadeloupe, elle va nous permettre d’atteindre progressivement une immunité collective grâce à l’immunisation d’un maximum de nos concitoyens et de contribuer ainsi à la protection des plus fragiles. Depuis le début de la campagne, 76 285 injections ont été réalisées en Guadeloupe au 30 mai, soit 18,49 % de la population en Guadeloupe, 22,64 % à Saint-Martin et 57,26 % à Saint-Barthélemy. L’heure est à la mobilisation générale.

Si le nombre de patients admis en réanimation et si les taux de positivité et d’incidence ne devaient pas baisser de manière significative et si l’évolution de ces trois indicateurs allait dans le sens contraire indiquant que l’épidémie n’était pas maîtrisée, il faudrait revenir sur l’allégement de ces nouvelles mesures après concertations.

0
0
0
s2sdefault