Au titre de l’année 2020, un appel à projet « Patrimoine culturel immatériel (PCI) » a été lancé auprès des porteurs de tradition. Le dépôt de 67 propositions a démontré la richesse et la diversité du PCI de notre territoire. Après délibération, le jury représentatif des institutions, collectivités et associations patrimoniales de Guadeloupe a sélectionné 6 projets portés par 5 lauréats :

1. Association Arts au pluriailes :
• réalisation de fiches d’inventaire sur le patrimoine musical des Grands Fonds étendu à la Guadeloupe.
• réalisation de 5 films documentaires sur le Mayolé, les célébrations indo-guadeloupéennes, le konalambi,
le chacha, les instruments de quadrille.

2. Le Conseil guadeloupéen pour les langues indiennes : réalisation d’un support audiovisuel sur les chants épiques tamouls, inventaire, création d’archives, traduction.

3. Mouvance Caraïbes : « Arbres à palabres et palabres de Guadeloupe », organisation de RV mensuels pour partager mettre en valeur la dimension culturelle de notre patrimoine naturel et les savoirs-faires des anciens autour du végétal.

4. Gwadloup Senfoni : réalisation d’un recueil de chants traditionnels du Gwoka avec des élèves.

5. Commune de Sainte Anne : réalisation d’actions pour faire connaître Sergius Geoffroy (exposition, aménagement de la maison de quartier portant son nom, soirée contes et jeux traditionnels, conférences)

Les services de la direction régionale de la Culture de Guadeloupe, le Conseil régional et le Conseil départemental se sont engagés en 2020 dans un projet de sauvegarde et de valorisation du patrimoine culturel immatériel (PCI) de la Guadeloupe. Il s’étendra sur 3 ans (2020-2022) et sera doté d’une enveloppe de 100 000 € par année. Cette convention tripartite fait suite aux ateliers des assises des Outre-mer (2018) en Guadeloupe, qui prônaient une plus ample prise en compte du patrimoine culturel immatériel par les politiques publiques.

Le PCI, qui recouvre l’ensemble des connaissances et savoir-faire partagés par une communauté (traditions orales, arts du spectacle, pratiques sociales, rituels et évènements festifs, connaissances de la nature et de l'univers) est constitutif de l’identité collective d’un territoire et à ce titre doit être préservé, transmis et valorisé. Il fait l’objet d’une convention UNESCO ratifiée par la France en 2006.

Les projets sont présentés en images par la série vidéo « Petits gestes : « patrimwan an nou » diffusés sur Facebook et Youtube (https://www.facebook.com/PetitsGestesGuadeloupe).

Pour rappel, un appel à projets tripartite sera lancé au cours du 1er trimestre 2021 pour soutenir financièrement les acteurs du Carnaval, malheureusement annulé cette année. Cette action s’inscrit dans cette même volonté de sauvegarde et de valorisation du patrimoine culturel guadeloupéen.

0
0
0
s2sdefault