Si mercredi Matthew a été rétrogradé d’un cran, en catégorie 3, sur une échelle qui en compte 5, il pourrait se renforcer en catégorie 4 à l’approche des côtes américaines, a informé le NHC. « De hautes vagues provoquées par Matthew causeront une montée des eaux bien avant et bien au-delà de la trajectoire » de l’œil de l’ouragan, selon les météorologues. « Il existe un risque d’inondations menaçant les vies humaines au cours des trente-six prochaines heures le long de la côte est de Floride. »

Etat d’urgence dans plusieurs Etats

En attendant, l’Etat, habitué aux tempêtes tropicales, se prépare : distribution de sacs de sable, péages levés et ouverture de refuges. Le président, Barack Obama, a averti qu’il s’agissait d’une « tempête sérieuse », appelant les Américains à la vigilance. Les gouverneurs de plusieurs Etats menacés ont pour leur part décrété l’état d’urgence et mobilisé 500 militaires de la garde nationale.

La puissance dévastatrice de Matthew s’est déjà abattue, jeudi, sur le centre de l’archipel des Bahamas où les aéroports ont été fermés, les bateaux de croisière touristique, déroutés, et les habitants, sommés par les autorités de gagner les hauteurs des îles, par peur de la montée des eaux.

  

(Sources : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/10/06/ouragan-matthew-1-5-million-de-personnes-evacuees-en-floride_5009339_3244.html)